Aide solidaire et gratuite pour l'Afrique francophone
Besoin d'un coup de pouce ?
C'est GRATUIT !
Aide-Afrique.com > Divers

Partenair invetisseur alima fourrager

Le 07/03/2017 à 13h01, demande d'aide
REPUBLIQUE DU SENEGAL

DIAWDINE-DIAWDINE



PROJET DE PRODUCTION FOURAGERE D’ALIMENT DE BETAIL
Promoteur: COAMM/COAMM

Adresse : ROSS BETHIO
















FEVRIER 2016




INTITULE : PROJET DE PRODUCTION D’ALIMENTS FOURRAGER
PROMOTEUR : EL HADJI MALICK DIAW

ADRESSE : SAINT-LOUIS SENEGAL

INVESTISSEMENT 496 600 000 FCFA
FOND DE ROULMENT ET DIVERS : 217 773 740 FCFA
TOTAL BESOIN DE FINANCEMENT : 714 373 740 FCFA

DUREE DE L’AMMORTISSEMENT D’INVESTISSEMENT : 05 ANS

EMPLOIS CREES: 150 EMPLOIS CIBLES

AVANTAGES SOLLICITES : Agrément au code des investissements











Contexte et Justification du projet
Le Sénégal comme tous les Pays du Sahel est tributaire de l’hivernage pour la production la fourragère. Les précipitations sont insuffisantes dans certaines zones, surtout quand l’hivernage est moins pluvieuse ; le tapis herbacé finit assez vite obligeant certains éleveurs à immigrer vers des localités lointaines ou ils restent jusqu’à la tombée des prochaines pluies. Ainsi ceux qui restent dans les villages, qui ne peuvent pas immigrer et qui constituent le plus grand nombre d’éleveurs sont confrontés aux difficultés liées à l’alimentation de leur bétail. En effet les techniciens ont recommandé que même si un supplément alimentaire est offert au bétail, le fourrage constitué pour le moment par la fane d’arachide, la paille ensilée que l’on trouve à de proportions fortes limitées, les feuilles d’haricots qui existent sur une période courte de l’année et en très faible quantité sont indispensables pour une alimentation équilibrée du bétail.
Ainsi donc l’aliment fourragère granulé, que l’on projette de produire présente d’innombrables avantages par rapport aux foins aussi bien qu’en terme de cout qu’en terme de qualité. Dans l’assistance aux éleveurs, l’Etat du Sénégal investit plus de 10Millards par an, en période de soudure pour sauver le cheptel confronté à un problème de déficit en alimentation
Pour pallier a cette situation inconfortable, le projet vise a apporter une contribution significative a ce lancinant et récurent problème lié à la fourniture de l’aliment bétail. Ce problème constitue dans les réalités un grand handicap pour le développement de l’élevage au Sénégal. La forte urbanisation réduit de plus en plus les espaces, favorisant le quasi sédentarisation, l’allongement des distances pour trouver de maigres pâturages, et un budget de plus en plus élevé pour des produits alimentaires de substitution pour le bétail

Les objectifs
• Exploiter 1000 hectares de terre pour la production annuelle plafonnée à 20 000 Tonnes de fourrages granulé.
• Mettre à la disposition des éleveurs des aliments d’excellentes qualités et en quantité suffisante pour la production laitière de viande.
• Contribuer à la création d’emploi en vue d’aider les autorités à résoudre l’épineuse question de l’emploi des jeunes et du même coup réduire le taux d’exode rurale de ces jeunes qui vont être fixés dans leurs localités avec l’espoirs de réussite. Ce projet pourraa générer plus de 150 emplois fixes.
• Montrer à la jeunesse les potentialités qui existent pour leur promotion sociale et économique sans prendre les risques de braver les océans pour rejoindre l’extérieur ou les conditions de vie précaire sont devenues de plus en plus difficiles.


Le cout de projet :

D’après nos estimations le projet se chiffre à la somme de 714 373 740 FCFA et devra couvrir les frais liés à l’acquisition du matériel tel que les tracteurs équipés, l’aménagement des terres, la construction de magasins et autres infrastructures, en un mot, l’unité de transformation etc…
La production
Le fourrage est obtenu à partir de la culture du maïs ou du sorgho fourrager. Après l’étape de maturité des plantes, celles-ci peuvent offrir trois récoltes par an jusqu’à une durée de 1 ans. Ainsi l’objectif de production est de 60 000 tonnes à raison de 20 0 a 25 t par ha.
Récolte et séchage : Chaque récolte s’étale sur 3 mois.
- Conditionnement
Le produit sera rempli dans des sacs de 50 kg transférés par camion de 40 Tonnes dans les points de vente.
Nous pensons d’ailleurs qu’une forte production sera vendue sur le lieu d’implantation du projet qui est avant tout une zone d’élevage importante depuis des temps reculés.
- Condition de vente
La production sera vendue au prix forfaitaire de 100 000 F CFA la tonne.
Ce qui est un prix compétitif et le rapport qualité / prix est satisfaisant
En résumé la finalité de l’action se résume par un programme pour satisfaire les besoins des éleveurs.
La demande
L’aliment fourrager est utilisé en grande partie par des éleveurs du Sénégal. Etant situé dans une zone tributaire des aléas climatiques, selon les saisons le tapis herbacé disparaît assez rapidement laissant les éleveurs dans d’énormes difficultés pour nourrir leur bétail.
En période de soudure ; au delà des besoins spécifiques des éleveurs : la demande subventionnée par l’Etat du Sénégal est 15 000 à 20 000 tonnes, estimé a 2 OOO OOO 000 CFA.

Recettes prévues
Ce projet prévoit des recettes prévisionnelles d’environ 2.000.000.000 CFA pour une année d’activité.
Emploi:
Ce projet peut générer plus de 150 emplois fixes et plusieurs d’emplois indirects à travers les dépôts et autres distributeurs se trouvant dans les divers centres ciblés comme étant des zones de grand élevage.
Siège social SAINT-LOUIS/Sénégal
RC: DKR 2003 M 8196 NINEA: 22736972F1 N° 00221 77 536 95 93/ 00221 70 611 99 75/
Email: coammdiaw@hotmail.com
Vous aimez cette page ? Partagez-la !
Mon message
En respectant les règles, je participe librement et gratuitement à cette discussion :
Mon email (obligatoire) :
Discussions similaires
Demandes similaires
Quelle est votre demande ?
Titre de ma demande :
Ma demande en détail :
Aide-Afrique.com © 2012-2018. Toute reproduction strictement interdite sous peine de poursuites.